John Axelrod






[Back to press index]

7 Nov 2010
Amadeus Presse
le Courrier du Ouest, Ouest France

Le Courrier de Ouest-France
par Lelian, October 18, 2010

ONPL. Et le star était....Mozart!


En casser de codes, le chef John Axelrod, qui se faisait aussi pianist pour le sublime Concerto pour piano n°23, avait concoté un programme détonnant et pénétrant.  Détonnant par le mise en scéne et en espace de cette triste vie du petit génie Wolfgang, racontée ici par son protecteur et bourreau Salieri (le vénérable violiniste Ivry Gitlis en vieux sage récitant) et incarnée par un virevoltant puis désarmant Nicolas Moreau (Mozart), entiché d'un trés "libre" Contance, en la personne de Noémie Kocher.

Ce spectacle total épouse la pièce "Amadeus" de Peter Shaffer et le film éponyme de Milos Forman. On y voit un Mozart tour à tour salace, provocateur, implorant et fantomatique; on y découvre un Salieri dévoré par le monstre aux yeux verts, à l'image d'un Othello visionnaire et diabolique.  La présence même de tous ces comédiens au coeur du public du Centre de congrés a tout pour déstabiliser, puis attirer puis enchanter un public habitué au schéma classique des concerts classiques....

Pénétrant par la richesse et la puissance de la musique mozartienne.  En symphonie, sérénade, concerto, ouvertures d'opéras et Requiem, avec un choeur de l'ONPL particuliérement en voix, l'orchestre, emmené par Constantin Serban, offre quelques prodiges du rebelle déchu avec l'allégresse et le recueillement requis.  Mention spéciale aussi à la soprano Theodora Gheorghiu pour l'aria "Matern aller Arten" enchanteresse.  Au final, cette bio musicalo-théâtrale, créée par John Axelrod à Houston en 1998, en apelle à tous les sens, les dessous et le cimes de la création.


Ouest France, October 18, 2010

Mozart mis en scène par l'ONPL: un spectacle!


Décidement, l'arrivée du nouveau chef John Axelrod à la tête de l'ONPL a donné à l'orchestre une sacrée cure de jouvence et une bonne dose de dynamisme.  En temoignent les concert de mardi et mercredi derniers, consacrés au divin Mozart qui étaient en fait de véritables spectacles.  Dans le grand auditorium de la Cité des congrés, pleine à craquer, se sont jouées des tranches de vie du Mozart de Vienne, aux prises avec son rival Salieri, ou, badinant avec sa femme Constance, le tout interpété par trois acteurs.  Ces tranches de vies étaient savamment entrecoupés d'ouvres du maître: tantôt un mouvement de symphonie, de sérénade, de concerto, tantôt une ouverture d'opéra.  Le tout sous la baguette agile de John Axelrod, et par les archets, anches et embouchures des musiciens de l'ONPL, visiblement galvanisés.

Dernier acte: Mozart est mort, son corps inerte repose sur scèene et l'orchestre, le grand choeur de l'ONPL et quatre solists interprétant pour lui l'ouvre ultime: son propre Requiem.


Permalink : http://www.johnaxelrod.com/press_detail.php?Amadeus-Presse-75


HOME | BIOGRAPHY | PRESS | CALENDAR | DISCOGRAPHY | VIDEOS | PHOTOS | NEWSLETTER | PROJECTS | ROSS | CONTACT

© 2010-2013 John Axelrod. All rights reserved.