John Axelrod






[Back to press index]

15 Nov 2010
Un Nouveau Monde Phénoménal
le Courrier de l'Ouest

Le Courrier de l'Ouest, October 15, 2010

La Ville en Parle

Un "Nouveau Monde" Phénoménal

Yann leNoan, l'un de nos abonnés, avait bien raison de s'enthousiasmer, à la sortie, vendredi, du Centre de congrés.  "Phénoménal" vendredi, le chef John Axlerod le fut aussi hier, pour la reprise du programme "La Nouveau Monde", titre générique par ailleurs de sa première saison à la baguette de l'orchestre.

Tout y était: un menu variant les plaisirs contemporains et classiques, un auditorium plein et prêt à s'enflammer dès les dernièrs notes mourantes, un invitée au piano, l'Italienne Irène Russo, à la technique, à la sensibilité et au charme hors pair et un grand orchestre simplement splendide.

L'œuvre liminaire, "New Era Dance", du contemporain Aaron Jay Kernis, souffle le torturé (cassures de rythms, sons stridents) et le chaud, avec de riantes échappées dans le swing et la salsa.  John Axelrod est déjà au sommet de son énergie, faisant même voler une des feuilles de sa partition.  De maestro, il deviendra mâitre-chanteur, convoquant ses musiciens dans une ronde de voix réjouissante.

Le "Concert No.3" pour piano et orchestre de Serge Prokofiev est un véritable tour de force pour un pianiste, l'obligeant à se montrer aussi délicat sans les parties lyriques que déterminé dans les gammes au rtyhme effréné.  La tension constante se lisant sur le visage d'Irène Russo trahissait cette épreuve.  Viseullement, ses mains donnent le tournis, quand elles ne se transforment pas en serpent que danse au bout d'un clavier.

Assaut Final
Déjà comblé, c'est gourmandise que le public se préparait à l'assaut final.  La divine "Symphony No. 9 du Nouveau Monde" de Dvorak tint toutes ses promesses.  Du premier mouvement, qui inspira Gainsbourg pour son "Initials BB" au dernier (célèbre générique des "Dossiers de l'ecran"), les sens sont en déroute, bercés par les mouvements lents puis cueillis à chaud par les cavalcades de notes (les plaines du farwest ne sont pas loin), la puissance des vents et la frénésie des cordes.  John Axelrod demande beaucoup, reçoit au centuple.  La contagion gagnera les travées qui offriront à ce beau monde de longues minutes de salut cadencé.

LELIAN


Permalink : http://www.johnaxelrod.com/press_detail.php?Un-Nouveau-Monde-Phenomenal-76


HOME | BIOGRAPHY | PRESS | CALENDAR | DISCOGRAPHY | VIDEOS | PHOTOS | NEWSLETTER | PROJECTS | ROSS | CONTACT

© 2010-2013 John Axelrod. All rights reserved.